Robock et le geoengineering

Sans doute depuis qu’il est né, pour Robock, le geoengineering (GE) c’est le Diable incarné.

Dans cette étude, encore une fois, il plante une banderille contre un GE, même pas encore au début du début d’un projet de mise en place.

En voici l’abstract (traduction google):

La géoingénierie solaire reçoit une attention accrue en matière de politiques en tant qu’outil potentiel pour compenser le réchauffement climatique. Alors que les réponses climatiques à la géoingénierie ont été étudiées en détail, les conséquences potentielles sur la biodiversité sont largement inconnues. Pour éviter l’extinction, les espèces doivent soit s’adapter ou se déplacer pour suivre les climats changeants. Ici, nous évaluons les effets de la mise en œuvre rapide, la poursuite et la fin soudaine de la géoingénierie sur les vitesses du climat – les vitesses et les directions avec lesquelles les espèces devraient se déplacer pour suivre les changements climatiques. Comparé à un scénario modéré de changement climatique (RCP4.5), la mise en œuvre de la géoingénierie rapide réduit ces vitesses vers zéro dans les « hot spots » de la biodiversité terrestre. En revanche, un arrêt soudain augmenterait ces vitesses à un rythme sans précédent (moyennes globales> 10 km an-1) qui sont plus de deux fois supérieures aux vitesses de changement climatique récentes et futures dans les « hot spots » de la biodiversité mondiale. En outre, comme les vitesses du climat auraient plus que doublé, une fragmentation rapide du climat se produirait dans les biomes tels que les prairies tempérées et les forêts où les vecteurs de température et de vitesse divergent spatialement de plus de 90 °. L’arrêt rapide de la géoingénierie augmenterait considérablement les menaces pour la biodiversité dues au changement climatique.

Enfin, je ne sais pas moi, mais d’une part on n’a pas à mettre le GE en oeuvre rapidement.

Il n’y a pas le feu au lac tout de même.

Quant à un arrêt soudain, d’autre part, c’est stupide de chez stupide.

Il est bien évident que si on met en oeuvre le GE, c’est une opération de longue haleine, qu’il n’est pas question d’arrêter du jour au lendemain.

Le GE, principalement par injection de substances réfléchissantes dans la stratosphère, reste une solution d’attente ou de secours, en attendant qu’on puisse réduire les émissions de CO2 et autres gaz à effet de serre de manière très significative et durable et en parallèle que le GE par captage du CO2 atmosphérique puisse être mis en service a très grande échelle (dur dur à mon avis mais bref).

Quant à l’arrêter, allons Robock, que se passerait-il si d’un seul coup on arrêtait la production d’électricité, les transports, les vaccins, les antibiotiques, les engrais, etc. etc.?

Est-ce qu’on a déjà arrêté, ne serait-ce qu’un mois, la production et l’épandage d’engrais dans le monde depuis, allez, 60 ans?

Quant à la biodiversité, dont Robock, à mon avis, se fout complètement, que d’outrages elle a subi et subit depuis des dizaines, centaines, milliers d’années suite à l’action de l’Homme?

Quand on pense qu’en France, par exemple, ce sont les chasseurs qui gèrent la biodiversité animale et qui poussent des hauts cris avec force tags sur les routes, et avec leurs « amis » éleveurs, lorsqu’on réintroduit quelques malheureux ours dans les Pyrénées.

Risible.

Non Robock, franchement, cela devient du terrorisme intellectuel que de vouloir taper sur une solution possible permettant de réduire réellement le réchauffement climatique.

Heu mais remarquez, maintenant que j’y pense, finalement, quelque part, Robock, sans doute involontairement, apporte de l’eau au moulin GE.

En effet, si jamais, par hasard, inadvertance, folie (mode ironique), on démarrait le GE solaire, on aurait encore moins envie de l’arrêter, vues les conséquences apocalyptiques que décrivent Robock et consorts.

 

Publicités
Cet article a été publié dans geo engineering. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s