indicateurs climatiques de juillet 2017

L’anomalie de ce mois de juillet 2017, selon NCEP, a augmenté légèrement par rapport au mois dernier.

Avec 0.45°C d’anomalie globale, ce mois est le 2ème mois de juillet le plus chaud de la base NCEP devant 2011 (0.39°C) et derrière 2016 (0.56°C).

La répartition latitudinale ne présente pas de grandes disparités:

HN: 0.56°C

HS:0.34°C

Arctique:0.22°C

tropiques 0.40°C

Antarctique:-0.23°C

L’anomalie NASA-GISS, estimée  pour ce mois, s’élève à 0.39°C.(estimation suivant corrélation NCEP/NASA-GISS)

Ceci permet de compléter la comparaison entre les anomalies calculées par le logiciel climat-evolution et NASA-GISS:

Comme on le voit cette correspondance est toujours excellente mais il faut toutefois noter un léger excès (0.05°C) de NASA-GISS par rapport à CE en moyenne depuis le début de l’année.

C’est à surveiller.

 

Les anomalies de température de surface de l’océan (SST) se sont élevées à environ 0.31°C par rapport à 1981-2010 selon CDAS:

A noter la brutale augmentation en fin de mois.

Les anomalies journalières globales (terres+océans), selon NCEP, ont fortement augmenté la dernière semaine du mois:

Rappelons qu’il s’agit ici des températures de l’air à 2m au dessus de la surface, calculées par un modèle météo.

L’oscillation El Niño est restée neutre à 0.5°C d’indice environ:

 

Elle est prévue baisser légèrement mais rester neutre par la suite:

 

On peut ainsi établir une prévision de 0.45°C pour août 2017 et pour les autres mois de l’année.

La moyenne de l’année 2017 s’élèverait ainsi à 0.44°C, ce qui ferait de cette année 2017 la 3ème plus chaude après 2016 (0.66°C) et 2015 (0.46°C).

Néanmoins la déjà forte moyenne depuis le début d’année selon NCEP, soit 0.53°C, entraînerait, pour vérifier ce pronostic, que les 5 derniers mois soient inférieurs à 0.36°C en moyenne.

Il n’y a pas de raison objective pour que cela se produise, mise à part la variabilité climatique hors Niño qui a déjà agi dans un sens.

Alors pourquoi pas dans l’autre?

Cela étant dit, nous suivrons avec intérêt le reste de l’année et un écart trop grand avec le modèle pourrait signifier que quelque chose nous échappe.

 

Publicités
Cet article a été publié dans indicateurs climatiques. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s