indicateurs climatiques d’avril 2016

Il a toujours fait très chaud sur le globe, bien qu’en France on ne s’en soit pas trop aperçu.

Selon NCEP, l’anomalie globale est encore très élevée, 0.78°C, et bat, évidemment, un nouveau record , le dernier datant d’avril 2010 avec 0.51°C.

Notons toutefois que cette anomalie baisse sensiblement par rapport aux deux mois derniers (0.91°C et 0.88°C).

Régionalement, l’anomalie sur l’hémisphère nord est en baisse très sensible avec 0.88°C, rejoignant ainsi le niveau de septembre 2015, prélude aux sommets qu’on a pu observer, notamment en février avec 1.30°C.

L’hémisphère sud a subi une poussée de fièvre avec 0.67°C d’anomalie battant ainsi  les records mensuels tous mois confondus (par rapport à 1981-2010).

L’épisode El Niño un des principaux responsables, avec le blob, de la vague de chaleur globale, s’éteint doucement.

Il devrait laisser la place à la Niña, pour l’instant prévue plutôt de moyenne intensité, pour cet automne.

La température globale devrait donc diminuer régulièrement par la suite mais ceci n’empêcherait pas 2016 d’être une année record, de ce point de vue.

Mes prévisions pour 2017 penchent vers une température proche de celle de 2013, en  forte baisse par conséquent.

Espérons qu’elles se vérifieront.

 

0416 ncep

 

Cet article a été publié dans indicateurs climatiques. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s